Manif mondiale pour la justice climatique: démantelons les systèmes d'oppression!

Date de l'événement: 

26 Septembre 2020

ENGLISH WILL FOLLOW

FRANÇAIS

COVID-19: POUR LA SÉCURITÉ DE TOUTES ET TOUS, MERCI DE CONSERVER 2 MÈTRES DE DISTANCE AVEC LES PERSONNES EXTÉRIEURES À VOTRE BULLE ET DE PORTER LE MASQUE EN TOUT TEMPS. Une quantité limitée de masques sera disponible pour les personnes qui sont dans l’impossibilité de s’en procurer.

Il y a près d’un an, le 27 septembre 2019, les étudiant.es, travailleur.euses et citoyen.nes étaient en grève pour revendiquer des politiques environnementales à la hauteur de la crise climatique. Malgré les 540 000 personnes présentes dans les rues partout au Québec, aucune réponse politique conséquente ne s’est ensuivie. Aucune.

Le 26 septembre prochain, nous reviendrons à la charge afin d’exiger et de bâtir une société qui ne laisse personne derrière. Une société anti-coloniale, anti-raciste, qui prend soin de sa population. Qui n’a pas d’arsenal militaire servant à surveiller, à brutaliser et à tuer les membres de ses communautés les plus vulnérabilisées. Qui ne met pas le profit de quelques-un.es devant la vie de toutes et tous.

La science est sans appel quant à la radicalité de l’action climatique nécessaire à notre survie collective. Malgré la gravité de la situation, nous sommes convain*cu.es que nous avons le pouvoir d’atténuer le désastre écologique. La transition juste pour atteindre la carboneutralité d’ici 2030 (qui passe évidemment par l’abandon immédiat des projets d’hydrocarbures), la régularisation de toutes les personnes migrantes, la reconnaissance pleine et entière de la souveraineté des nations autochtones sur tout le territoire et le définancement, puis l’abolition de la police au long terme pour un réinvestissement dans les communautés marginalisées sont toutes des mesures concrètes nous permettant d’y arriver.

Nous avons le pouvoir de bâtir des communautés résilientes et sécuritaires, de nous entraider et de nous éduquer.

Le 26 septembre, à 13h, on se donne rendez-vous à la Place du Canada, là où on s’est laissé.es après le déboulonnement de la statue de John A. Macdonald. Nous allons converger pour faire face aux systèmes d’oppression et de destruction contre lesquels nous luttons toutes et tous.

Si le 27 septembre 2019 était la plus grande manifestation dans l’histoire du pays, il n’est plus possible de croire que nous n’avons pas été entendu.es. Nous avons été délibérément ignoré.es.

Ensemble, faisons en sorte que ce ne soit plus possible en arrimant nos combats.

Revendications:

-L'adoption d'une loi climatique qui, par des cibles annuelles contraignantes, forcerait l’atteinte de la carboneutralité d'ici 2030. Cette transition vers une société sobre en carbone doit se faire en privilégiant le bien-être des populations et en accompagnant les travailleur.ses des industries dans le processus afin que leur sécurité sociale et économique ne soit pas compromise;

-La régularisation par les gouvernements des soi-disant Canada et Québec de toutes les personnes migrantes afin qu'elles puissent obtenir un statut permanent pour habiter au pays et bénéficier des mêmes droits et services que les citoyen.nes canadien.nes;

-Le définancement, la démilitarisation et la décolonisation les services de police (SPVM, SQ, GRC) - qui sont, depuis leur création, ancrés dans des idéologies racistes et coloniales - et le réinvestissement dans les communautés afin d'offrir un contexte préventif plutôt que punitif au crime, en vue qu’ultimement, les services de police deviennent désuets et soient abolis;

-La reconnaissance pleine et entière du droit des nations autochtones à l'autodétermination et le respect de leur souveraineté sur le territoire du soi-disant Canada.

**********************************************************************

ENGLISH

COVID-19: FOR EVERYONE’S SAFETY, WE ASK YOU TO MAINTAIN A 2-METRE DISTANCE FROM EVERYONE OUTISDE YOUR ISOLATION BUBBLE AND TO WEAR A MASK AT ALL TIMES. A limited amount of masks will be available for those unable to

Almost a year ago, on September 27, 2019, students, workers and citizens were on strike to demand the implementation of the policies necessary to tackle the climate crisis. Despite the 540,000 people in the streets across Quebec, no substantial political response followed. None.

On September 26, we will get back to work to demand and build a society that leaves no one behind. An anti-colonial, anti-racist society, that takes care of its people. Let’s fight for a society that does not have a military arsenal used to monitor, brutalize and kill its population. A society that does not prioritize the profits of a few over the lives of all.

The science is crystal clear on the climate action necessary to our collective survival. Despite the gravity of the situation, we are convinced that we have the power to substantially mitigate the ecological disaster. Achieving carbon neutrality by 2030 (which obviously involves the immediate abandonment of hydrocarbon projects),
regularizing all migrants, recognizing the sovereignty of indigenous nations over the land and definancing and then abolishing the police in order to reinvest in marginalized communities are all concrete steps to get us there.

Together, we have the power to build resilient and safe communities, to help and educate each other.

See you on September 26, at 1 p.m., at Place du Canada (Dorchester Square), where we left off after John A. Macdonald’s statue fell. We will converge to oppose the systems of oppression we are all fighting against.

September 27, 2019 was the biggest demonstration in the history of “Canada” and it is obvious that we have been heard. We are just being deliberately ignored.

Together, let's force change.

Demands:

-The adoption of a climate law that, through binding annual targets, force the achievement of carbon neutrality by 2030. This is the level of GHG emissions that is fair to the rest of the world’s population, considering our carbon retention capacity, the size of our population and our history as a colonial and industrial country part of the Global North; That this transitioning process to a low-carbon society prioritize the well-being of populations and that workers in polluting industries be supported so that their social and economic security is not compromised;

-The regularization of all migrant people so that they can obtain a permanent status and benefit from the same rights and services as “Canadian” citizens. ;

-The defunding, demilitarization and decolonization of police forces (SPVM, SQ, RCMP), whose creation is rooted in racist and colonial ideologies, and the -reinvestment in communities through a preventive approach, so that police services ultimately become obsolete and be abolished;

-The full recognition of Indigenous nations’ right to self-determination and respect of their sovereignty over the lands today called “Canada”.

Dossiers: 

Ville où l'événement s'est produit: