Une enquête publique sur la mort de Koray Kevin Celik aura lieu

La coroner en chef du Québec a ordonné la tenue d'une enquête publique sur le décès d'un jeune Montréalais durant une intervention policière et dont les parents ont récemment intenté une poursuite de plus d'un demi-million de dollars contre la Ville de Montréal et Urgences-santé.

L'enquête publique sur la mort de Koray Kevin Celik sera présidée par la coroner Me Karine Spénard, mais les détails de cette enquête et des audiences ne sont pas encore connus.

Dans la nuit du 6 mars 2017, les policiers du SPVM ont été appelés à se rendre au domicile de la famille Celik, dans le secteur de L'Île-Bizard, pour un «homme en crise».

Selon le rapport du Bureau des enquêtes indépendantes, les quatre policiers dépêchés sur les lieux se seraient retrouvés face à un jeune homme «agressif» en Koray Kevin Celik, ce que sa famille a réfuté disant qu'il était intoxiqué, mais pas violent.

Tandis que les patrouilleurs tentaient de maîtriser l'homme agité, ce dernier aurait soudainement fait un arrêt cardiaque.

Il serait mort sous les yeux de ses parents. Il avait 28 ans.

Deux années plus tard, les parents du défunt ont appris avec désarroi que le Directeur des poursuites criminelles et pénales ne déposerait aucune accusation criminelle contre les policiers qui, selon eux, sont à l'origine de la mort de leur fils.

Les parents de Koray, Cesur et June Celik, ont déposé en mars dernier une poursuite de 558 000 $ contre la Ville de Montréal et Urgences-santé. À ce jour, le couple continue de croire que les policiers sont directement responsables de la mort de leur garçon.

Ils ont inclus Urgences-santé dans la poursuite puisqu'ils jugent que les ambulanciers n'ont pas répondu à l'appel d'urgence dans un délai raisonnable.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: