Un homme meurt après avoir été trouvé étendu devant le poste de police de Kuujjuarapik

Un homme est resté étendu et mal en point directement devant le poste de la Police régionale de Kativik peu après avoir été remis en liberté le 21 avril.

Les circonstances entourant la mort d'un Autochtone à Kuujjuarapik sont nébuleuses.

L'homme aurait été libéré le 21 avril, selon le service de police Eeyou Eenou, et des témoins relatent qu'il est resté couché sur le sol près du poste de police pendant au moins une heure, jusqu’à ce que des citoyens décident eux-mêmes d’aller lui porter secours.

L’homme a plus tard dans la journée été transporté d’urgence à Montréal, où son décès a été constaté, mais on ne sait pas si sa mort a un lien avec son arrestation

Plusieurs résidents de Kuujjuarapik ont exprimé leur incompréhension et leur frustration par rapport à cette situation sur le réseau social Facebook.

Selon la Police régionale de Kativik, l’homme a été incarcéré puis libéré par le Service de police Eeyou Eenou, les deux corps de police partageant parfois leurs locaux.

Kuujjuarapik, qui compte 700 Inuit, et le village cri de Whapmagoostui, où plus de 1000 personnes vivent, sont deux villages limitrophes.

La Police régionale de Kativik assure que l’homme a été libéré sous la surveillance des policiers sans pouvoir préciser à quelle heure. Il aurait été retrouvé peu avant 13 h par des citoyens, alors qu’il était couché sur le sol devant le poste de police. On peut voir sur la photo que de la neige était toujours présente au sol.

Catégories

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: