Le spectacle d'un groupe d’extrême droite annulé après une manifestation

Le dernier spectacle de la Messe des morts lors duquel devait monter sur scène le groupe controversé polonais Graveland a été annulé pour des raisons de sécurité au Théâtre Plaza, samedi soir.

En raison de la tenue d’une manifestation pour dénoncer la présence du groupe associé à l'extrême droite à Montréal lors de ce festival de musique Black Metal, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a dû déployer de nombreux agents en fin d’après-midi près du Théâtre Plaza sur la rue Saint-Hubert près de la rue Beaubien Est.

Alors que Graveland devait monter sur scène après plusieurs autres groupes vers 22h45, des dizaines de manifestants antifascistes ont fait valoir leurs positions dès 16h sous la surveillance d’une forte présence policière déployée par mesure de précaution.

Vers 17h30, le SPVM avait indiqué que «tout se déroulait bien». Mais vers 19h15, les organisateurs de l’événement, Sepulchral Productions, ont annoncé sur Facebook que le concert était annulé pour des raisons de sécurité. «Malgré la déception que peut amener cette annonce, nous vous invitons à rentrer chez vous de manière pacifique et à faire bonne figure comme vous nous en avez fait la preuve depuis les débuts du festival», peut-on lire.

Graveland, dont les albums sont interdits en Allemagne et qui figure sur la liste noire des groupes de musique haineuse de la Ligue antidiffamation américaine, était à l’affiche de la sixième «Messe des Morts», un festival qui «se veut un incontournable pour les disciples de l’Art noir», selon les organisateurs.

Le festival prenait fin avec ce spectacle samedi soir.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: