Manif féministe du 27 avril 2012: le plaidoyer aura lieu demain

Serais-ce bientôt la fin des procédures judiciaires pour les victimes de la souricière policière de la manifestation féministe du 27 avril 2012? La plaidoirie aura lieu demain, 15 mai. L’événement aura lieu à la cour municipale de Charlesbourg, 76e rue Est.

Enrico Théberge, l’avocat des féministes, tentera de convaincre le juge du bien-fondé de ses deux prétentions: le droit d’être jugé dans un délai raisonnable et l’arrestation abusive.

La plaidoirie sera suivie d’une période de délibération d’une durée indéterminée du juge Louis Marie-Vachon.

La majorité des féministes ont reçus un constat d’infraction sous le motif 500.1 pour « obstruction de la voie publique ». Elles sont sans nouvelles de la cour depuis leur plaidoyé de non-culpabilité en 2012. Plusieurs vivent un stress important dû aux délais: peur de la police, peur des arrestations lors de manifestations, pression des proches, incertitude quant à leur emploi, incapacité de voyager, de déménager etc.

En parallèle, des démarches auprès de la Commission des droits de la personne avaient été entreprises pour la même manifestation. Une décision a été rendue et sera énoncée bientôt.

Pour en savoir plus

Cinquième jour de procès: la souricière comme arme de dissuasion massive
Deuxième jour de procès: une féministe livre son témoignage
Premier procès pour une arrestation de masse