Policiers suspendus 18 ans après les faits

Deux policiers montréalais écopent de 25 jours de suspension 18 ans après une arrestation musclée qui avait mené au décès d’un sans-abri.

La décision de la Cour supérieure rendue le 6 janvier confirme ainsi la sanction imposée par le Comité de déontologie policière il y a huit ans. Ce dernier avait conclu que les policiers avaient commis «une erreur» dans leur intervention auprès du sans-abri Jean-Pierre Lizotte.