Intervention de la SQ à Rivières-du-Loup: Une femme dénonce le travail des policiers

RIVIÈRE-DU-LOUP – Une opération policière qui a mal tourné mercredi, à Rivière-du-Loup, fait réagir. Un agent de la Sûreté du Québec (SQ) a blessé un jeune homme d'un coup de feu durant une perquisition pour stupéfiants. Sa conjointe dénonce la façon de faire des policiers.

Marie-Pier Ouellet explique qu'elle dormait avec son copain lorsque la SQ a fait irruption à l'intérieur du logement. C'est le bruit d'une vitre cassée qui les a réveillés.

«Lui s'est réveillé en sursaut et a été regardé ce qui se passait là. Il a vu qu'il y avait du monde qui rentrait avec des fusils. Personne n’a crié que c'était la police», a raconté la jeune femme.

C'est à ce moment que son conjoint est retourné dans la chambre pour aller chercher une carabine à air comprimé noire.

«Quand ils ont averti que c'était la police, ils étaient rendus dans la porte de la chambre et ils criaient: "Police!" Trois secondes après, ils lui ont tiré dessus. Il n’a même pas eu le temps de lâcher ce qu'il avait dans les mains», a déploré Mme Ouellet.

En voyant la carabine, le policier a fait feu, craignant pour sa sécurité.

«Ce n'était pas une vraie arme. C'est sûr qu'il aurait pu se sentir en danger, parce qu'il a vu qu'il y avait quelque chose. Mais de là à tirer tout de suite. S'ils avaient averti que c'était la police, mon chum n'aurait jamais rien pris non plus», a-t-elle ajouté.

Selon elle, son amoureux n'a jamais réalisé qu'il s'agissait d'une opération policière. «Ils ont tiré dans l'aine. Je le voyais, il me criait d'appeler la police. C'est la preuve qu'il ne savait pas que c'était la police. Il disait: "Appelle la police! Appelle la police!"», a-t-elle assuré.

Marie-Pier estime que les policiers ont tardé avant le lui porté secours, lui qui était gravement blessé. Elle affirme qu'il a perdu trois litres de sang.

«Les policiers ne voulaient même pas rentrer en dedans pour aller le chercher. Ils étaient sûrs que c'était un vrai fusil», a soutenu la jeune femme.

Les policiers de la Ville de Québec confirment avoir rencontré l'individu blessé par balle. Il devra comparaître par voie de sommation. Il pourrait être accusé d'avoir braqué une arme à feu, mais l'enquête indépendante n'est pas encore terminée.

Catégories