Mort d’Alain Magloire : La leçon d’amnésie

Alain Magloire est-il mort pour rien ? La question se pose à la lecture du rapport du coroner Luc Malouin. Les ratés multiples dans la prise en charge des personnes frappées par la maladie mentale, la formation policière à ce sujet, et la nature de l’intervention qui a coûté la vie à M. Magloire sont des tares récurrentes.

Un citoyen sur six est appelé à souffrir de détresse mentale au cours de sa vie. C’est énorme. Il faudra bien que les policiers cessent de se percevoir comme des « combattants du crime » et que les écoles de formation en techniques policières dépoussièrent leur cursus pour assurer une meilleure sécurité de tous les citoyens, y compris les plus vulnérables.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: