Un policier de la SQ arrêté pour agression sexuelle

Un agent de la Sûreté du Québec a été arrêté ce week-end par ses collègues relativement à des allégations de gestes de nature sexuelle sur un garçon mineur.

« Les gestes reprochés se seraient déroulés dans un contexte qui n'est pas en lien avec ses fonctions, a confirmé au Journal le lieutenant Hugo Fournier, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ). L'enquête est sous la responsabilité de la Direction des normes professionnelles, [...] en lien avec des allégations, notamment d'agression sexuelle. »

Le policier en question, dont nous ne révélerons pas l'identité puisqu'il n'a pas été formellement accusé, a été arrêté en cours d'enquête samedi à son domicile de la Montérégie. Une perquisition y a également été effectuée.

Se fait passer pour son père

Or, selon nos informations, les gestes qui lui sont reprochés se seraient déroulés à Québec, dans un contexte pour obtenir des faveurs sexuelles. Selon ce qu'il a été possible d'apprendre, le policier se serait d'ailleurs fait passer pour le père de sa victime en motivant une absence à l'école.

Nous ne connaissons pas l'âge de la victime présumée ni le lien qu'il a avec l'agent de police.

« Le suspect a été libéré sur promesse de comparaître, a indiqué le lieutenant Fournier. Il a par ailleurs été relevé avec solde, conformément aux dispositions du contrat de travail des policiers. Son statut pourrait être modifié si des accusations sont portées contre lui. »

Selon nos informations, la promesse de comparaître a été signée pour le 18 mars afin d'aller au palais de justice de Québec. Cinq chefs d'accusation y apparaîtraient, dont agression sexuelle. Toutefois, ils n'auraient pas encore été autorisés par le Directeur des poursuites criminelles et pénales.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Dossiers: 

Type de document: