Vigile en appui aux WET'SWUT'EN

Date de l'événement: 

07 Février 2020

Nous soutenons la nation Wet’suwet’en alors qu’elle affirme sa juridiction sur ses terres et protège les droits inhérents de son peuple. Nous condamnons la violence coloniale perpétrée par la GRC et la société pipelinière Coastal GasLink (CGL), y compris une descente sur leurs terres souveraines.

Utilisez cette boîte à outils pour organiser votre événement et ajoutez Idle No More, Indigenous Environmental Network et Indigenous Climate Action en tant que co-hôtes afin que nous puissions aider à amplifier.

* Wet’suwet’en Supporter Toolkit:
http://unistoten.camp/supportertoolkit2020/?fbclid=IwAR1HjIW4IsEofzS5ZVk...

Les droits de l'environnement et du monde naturel sont inextricablement liés aux droits humains et autochtones. Montrez votre soutien au développement de solutions climatiques alternatives guidées et dirigées par la vision du monde autochtone, les cadres de droits et les connaissances construites à partir de millénaires de connaissances ancestrales et de relations directes avec la Terre Mère.

Les chefs héréditaires Wet’suwet’en ont émis un avis d’expulsion à CGL le 6 janvier 2010 qui s’appliquait au «Camp 9A» sur le territoire de Dark Horse, ainsi qu'aux territoires voisins du clan Gidimt’en, Tsayu et Laksamshu.

Depuis lors, CGL a refusé de se conformer à l'avis d'expulsion et la Colombie-Britannique n'a pas respecté son engagement de mettre en œuvre l'UNDRIP ni retiré sa GRC des terres souveraines de Wet'suwet'en.

CGL représente l'expansion de l'économie des combustibles fossiles et la colonisation continue des terres et territoires autochtones. La justice climatique exige que ces processus s'arrêtent et que la souveraineté autochtone soit respectée comme elle le mérite.

Anuc ‘nu’at’en (loi Wet'suwet'en) reste la loi la plus élevée sur les terres Wet’suwet’en et doit être respectée. Les peuples autochtones, les droits autochtones, les lois autochtones et les façons autochtones de connaître et d'être sont un moyen de gérer durablement des territoires en relation directe avec le monde naturel. Ces pratiques ont prouvé leur succès dans le maintien des terres et des territoires pendant des millénaires, comme en témoigne le fait que 80% de la biodiversité mondiale demeure dans les terres et territoires autochtones.

Le colonialisme a provoqué le changement climatique et les droits et la souveraineté autochtones sont les solutions à la crise climatique.

Les chefs héréditaires de Wet'suwet'en exigent:

- Que la province cesse la construction du projet de gazoduc Coastal Gaslink et suspende les permis.
- Que l'UNDRIP et notre droit au consentement libre, préalable et éclairé (FPIC) soient respectés par l'État et la GRC.
- Que la GRC et les services de sécurité et de police associés soient retirés des terres de Wet’suwet’en, conformément à la dernière lettre fournie par le Comité des Nations Unies pour l’élimination de la discrimination raciale (CERD).
- Que le gouvernement provincial et fédéral, la GRC et l'industrie privée employés par CGL respectent nos lois et notre système de gouvernance, et s'abstiennent de recourir à toute force pour accéder à nos terres ou expulser nos gens.
-------------------------------------------------- ------------------------------

Appel à l'action de Wet'suwet'en:

Les terres non cédées et souveraines de Wet’suwet’en sont attaquées. Le 31 décembre 2019, la juge de la Cour suprême de la Colombie-Britannique, Marguerite Church, a accordé une injonction à l'encontre des membres de la nation Wet'suwet'en qui surveillaient et protégeaient nos territoires traditionnels de la destruction de plusieurs pipelines, y compris le gaz naturel liquéfié de Coastal Gas Link (CGL). gazoduc (GNL). Les chefs héréditaires des cinq clans Wet’suwet’en ont rejeté la décision de Church, qui criminalise Anuk ‘nu’at’en (loi Wet’suwet’en), et ont émis et imposé une expulsion des travailleurs de CGL du territoire. Le dernier entrepreneur de CGL a été escorté par les chefs de Wet’suwet’en le samedi 4 janvier 2020.

Nous avons vu des communautés partout au Canada et dans le monde se lever avec nous en janvier 2019 lorsque la GRC a violemment fait une descente dans nos territoires et nous a criminalisés pour avoir assumé nos responsabilités envers notre territoire. Notre force pour agir aujourd'hui vient du fait que nos alliés au Canada et dans le monde ressusciteront avec nous, comme ils l'ont fait pour Oka, Gustafsen Lake et Elsipogtog, en fermant les lignes ferroviaires, les ports et les infrastructures industrielles et en faisant pression sur les élus. les représentants du gouvernement doivent respecter l'UNDRIP. L'État doit cesser de soutenir violemment les membres du 1% qui volent nos ressources et condamnent nos enfants à un monde rendu inhabitable par le changement climatique. Allumez vos feux sacrés et venez à notre aide alors que la GRC se prépare à nouveau à décréter la violence coloniale contre les Wet'suwet’en.

Nous demandons que toutes les actions prises en solidarité soient menées pacifiquement et conformément aux lois de la ou des nations autochtones de ce pays.

* Faire un don à Unist’ot’en:
https://unistoten.camp/support-us/donate/

* Faire un don à Gidimt’en
https://www.yintahaccess.com/becomeadonor

Dossiers: 

Ville où l'événement s'est produit: