Une soirée au Centre Bell tourne au vinaigre pour un couple de Bromont

Une soirée de concert au Centre Bell, qui se voulait festive, a tourné au vinaigre, mardi dernier, pour un couple de Bromont qui prétend avoir été malmené par des policiers de Montréal et injustement mis à la porte de l’amphithéâtre par des agents de sécurité.

Un an après leur concert sur les Plaines d'Abraham, les Red Hot Chili Peppers étaient de passage mardi soir dernier au Centre Bell.

Les choses se sont gâtées pour France Anne Morrison et son conjoint, Dominic Ethier, quelques minutes après le début du spectacle du groupe rock californien.

Ils ont raconté à TVA Nouvelles que leurs sièges étaient occupés par d’autres personnes quand ils ont voulu prendre place.

Puisque le concert venait de commencer, ils ont préféré ne pas déranger les gens en question. Ils se sont plutôt adressés aux employés du Centre Bell pour démêler l’affaire.

Selon M. Morrison, une placière lui a alors demandé son billet. Elle ne serait cependant pas revenue le voir pour lui fournir des explications.

Quelques instants plus tard, d’autres employés du Centre Bell sont intervenus pour demander au couple de quitter, sans leur donner de réponses claires, selon leurs dires.

À l’extérieur de l’amphithéâtre, le couple dit s’être adressé à des policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) afin de voir s’ils pouvaient les aider à réintégrer le Centre Bell.

Mais les choses ont mal tourné, affirment-ils, quand Mme Morrison a pris son cellulaire pour filmer l’échange qu’elle avait avec les agents.

Ils estiment avoir été victimes d’une intervention musclée et ils n’entendent pas en rester là.

Informé par TVA Nouvelles de l’affaire, le SPVM devrait fournir des réponses d’ici mardi.

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: