Arrestations arbitraires

27 Avril 2012

27 (?) avril 2012 manifestation de soir
Je rejoins la manifestation sur la rue berri direction nord. Nous empruntons un itinéraire assez long que je ne me souviens plus. Au moment où nous empruntons la rue st-denis pour descendre vers le nord, la marche s’arrête. Les policiers de l’arrière de la marche nous disent qu’ils bloquent l’accès parce qu’ils ne veulent pas que la manifestation aille sur ste-catherine. Après plusieurs minutes d’immobilisation, la marche fait un détour. Les manifestants sont pacifiques sauf pour le moment où l’un d’entre eux brise une vitrine avec une roche. D’autres manifestants tentent alors de l’immobiliser, ce qui crée beaucoup de tension. Plus tard, je me retrouve au début de la marche, parfois derrière la bannière, parfois devant. Je me trouvais devant lorsque j’ai été témoin d’une opération policière. Nous marchions en direction est, je crois que nous étions sur la rue Ste-Catherine. À une intersection, beaucoup d’agents de l’escouade anti-émeute apparaissent et tentent de disperser quelques personnes pour établir ce qui semble un périmètre de sécurité, ils bloquent toute l’intersection. Je me retrouve sur la rue transversale du côté nord, derrière une rangée de quelques policiers qui bloquent l’accès aux quelques manifestants et journalistes. Plusieurs choses se passent mais nous ne pouvons pas voir. Nous voyons deux policiers tenir une personne (habillé en rouge il me semble) et l’emmener rapidement vers la rue transversale où je me trouve. Ils la tiennent de façon à ce qu’elle ne touche pas par terre. Ils me dépassent et vont vers un véhicule. Les témoins protestent, certains courent derrière eux. Puis je remarque sur la rue ste-catherine vers l’est qu’un petit groupe de manifestants en complètement encerclé de policiers. Ils sont assis par terre et font des signes de paix. Cela dure plusieurs minutes. En même temps, un peu à l’écart, du côté sud, je vois quelques policiers pousser un individu contre une clôture, puis le maintenir au sol, face contre terre, pendant ce qui me semble au moins quinze minutes. Pendant ce temps, l’avant de la marche semble agité. Du poivre de Cayenne est vaporisé sur les manifestants, à bout portant. Ensuite, les manifestants encerclés sont escortés, toujours encerclés, vers la rue transversale côté sud. Nous ne pouvons plus voir ce qui advient d’eux. Finalement, on annonce au micro du SPVM que la marche peu continuer et les policiers qui bloquaient l’accès s’écartent.

Dossiers: 

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: