Je voulais simplement m'en aller chez moi à vélo

La manifestation pacifique se dirigeait sur sherbrooke vers St-denis suivi par l'antiémeute, quand on a entendu de la casse, les gens ont voulu s'éloigner et moi je voulais simplement m'en aller chez moi à vélo. Les gens se sont retournés parce que l'antiémeute arrivaient de devant, mais en se tournant, l'antiémeute qui était derrière nous, nous fonçait droit dessus. Ils nous ont encerclé en nous criant de bouger et de s'en aller, mais nous empêchaient de le faire. Mon vélo a été pris par un agent dont je ne connais pas le matricule, et m'a frappé avec avant de le jeter dans la rue. (Je ne l'ai pas retrouvé depuis). Il a ensuite continué à me donner des coups avec son bouclier pendant que je lui criais d'arrêter, qu'il me faisait mal. Finalement ils nous ont aspergé de poivre de cayenne pour qu'on s'asseoit avant de nous annoncer que nous étions en état d'arrestation. J'ai eu de la difficulté à bouger mes bras pendant les 2 semaines qui ont suivi et j'ai encore aujourd'hui une partie de mon pouce qui est engourdi à cause de ''tie wraps'' dont ils se servaient comme menottes. Les photos ne sont pas toutes clairs, mais on voit un peu les blessures.

Dossiers: 

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: