Une militante poursuit le SPVM pour 150 000$

La jeune femme arrêtée au moment où les policiers allumaient un feu devant l’hôtel de ville de Montréal poursuit à son tour le SPVM au civil, et réclame 150 000$ pour des blessures physiques et des humiliations.

Jennifer Paquette a engagé sa poursuite au civil le 10 juin. Elle a été arrêtée une semaine plus tard, à quelques mètres du feu allumé par les policiers et les pompiers. Elle aurait intimidé un agent en attendant une audience à la Cour municipale.

La Montréalaise, qui nie en bloc ces accusations, estime que cet enchaînement d’évènements n’est pas anodin.

«Cela fait longtemps que je suis un trophée pour eux, parce que je suis une grande figure du militantisme à Montréal», affirme-t-elle.

«Tabassée»

La poursuite au civil concerne des faits antérieurs à l’arrestation. Jennifer Paquette reproche aux policiers de l’avoir rouée de coups le 1er mai, après une manifestation anticapitaliste.

«Ils m’ont tabassée dans un parking, j’ai eu une commotion cérébrale. Je suis artiste de cirque, et j’ai dû annuler tous mes contrats estivaux», dénonce la Montréalaise.

Toujours selon ses dires, les policiers l’auraient également accablé d’injures et de moqueries, à propos d’évènements qui venaient de se produire dans sa vie privée.

Elle se dit par ailleurs persécutée par les policiers. «Je ne peux plus me promener au centre-ville seule sans me faire harceler», dit-elle.

Expertise médicale

Le 26 juillet dernier, le Collectif Opposé à la Brutalité Policière (COBP) a organisé un concert de soutien à Jennifer Paquette, militante au sein de l’organisme. Il y a amassé 400$ pour l’aider à payer une expertise médicale, dont le coût total est évalué à environ 4000$.

Hier, l’association a publié sur son site Internet une lettre co-signée par une vingtaine d’autres organismes similaires dénonçant les agissements des policiers. Ils fustigent notamment l’arrestation de Jennifer Paquette, survenue quelques jours après le dépôt de sa poursuite.

«Il est dans les habitudes du SPVM et des services policiers en général de tenter de renverser les faits en transformant la victime en agresseur (...) Nous ne doutons aucunement que c’est exactement ce qui se passe ici», dit la lettre.

Aucune date d’audience n’a encore été déterminée concernant la poursuite engagée par Mme Paquette. Il est en revanche déjà prévu qu’elle comparaisse en cour le 15 septembre à la suite de son arrestation pour intimidation d’un agent de police, le 17 juin dernier.

Le SPVM n’a pas souhaité émettre de commentaire compte-tenu des procédures en cours.

Show bénéfice pour les arrêtés-es du 15 mars 2014

Event date: 
24 Oct 2014 - 22:00

Pour une autre année, la manifestation contre la brutalité policière du COBP a subi une répression politique digne d'un maire Coderre et de son armée de flics qui s'amusent à se déguiser en clowns ces temps-ci.

La manifestation s'est faite tuée dans l'oeuf, prenant plus de 250 personnes en souricière, et sortant de là avec un ticket de 638$. Nous optons pour la défense collective et devons payer les frais d'avocats.

C'est donc une soirée pour montrer votre solidarité! ACAB!

Line up:

RIPCORDZ (punk)
https://www.facebook.com/pages/the-Ripcordz/24442132556

SALE GAULOISE (punk hardcore)
https://www.facebook.com/pages/Sale-Gauloise/125740870821647

TALKSICK (punk)
https://www.facebook.com/pages/Talk-Sick/366099425957

5$ suggéré
22h
Fatal@fattal (ask a punk)

*Appel d'endossement* Dénonçons l'intimidation et la brutalité policière

See video

Récemment, une membre du collectif opposé à la brutalité policière a été victime de nombreuses attaques provenant du SPVM. Suivant une agression physique brutale le 1er mai dernier (1), elle a été suivi, harcelée, humiliée et intimidée. Voyant que la casser physiquement n’avait pas fonctionné, le SPVM a opté pour la guerre psychologique en portant contre elle des accusations criminelles d'intimidation à l'encontre d'une personne associée au système judiciaire (un policier) alors qu’elle était à la cour municipale pour une affaire de contravention P6, le 17 juin dernier (2).

Notons ici que ce chef d’accusation (Art. 423.1 C.cr.) a été introduit pour contrer les groupes de motards criminalisés et qu’il peut entrainer une peine maximale de 14 ans de prison (!). Notons également que l’arrestation a eu lieu alors que les syndiqués de la ville de Montréal, dont les policiers du SPVM, manifestaient bruyamment et allumaient un feu devant l’hôtel de ville le tout sans aucunes conséquences judiciaires.

Le policier en question (3) est un de ceux qui a agressé sauvagement notre camarade le 1er mai et est celui qui l’a personnellement suivi et harcelé dans les semaines suivant cette attaque. Il est également un de ceux qui sont visés par sa poursuite civile pour les évènements du 1er mai. Coïncidence?

Il est dans les habitudes du SPVM et des services policiers en général de tenter de renverser les faits en transformant la victime en agresseur. Nous le constatons par exemple lorsque des accusations de voies de faits et/ou d’entraves sont amenées contre les victimes de brutalité policière alors que c’est clairement eux qui ont été battu-e-s et agressé-e-s. Nous ne doutons aucunement que c’est exactement ce qui se passe ici.

Des dires mêmes des policiers impliqués dans ces évènements, notre camarade étaient dans leur mire depuis longtemps et ils étaient vraiment heureux de finalement la «pogner» le 1er mai. Ils sont allés jusqu’à la parader devant leurs collègues après son arrestation du 17 juin : «R’garde qui j’ai pogné!».

Ce n’est pas la première fois que des membres du collectif opposé à la brutalité policière sont ainsi ciblé-e-s personnellement. Depuis la création du COBP, nous ne comptons plus les arrestations «préventives», les contraventions pour un tout et un rien, les accusations montées de toute pièces et les incidents d’harcèlement et d’intimidation.

Tout ça parce que nous dérangeons. Parce que nous attaquons l’image du policer comme héros protecteur de la veuve et l’orphelin (sic). Parce que nous osons dénoncer les nombreux abus du SPVM. Parce que nous osons aider les victimes des brutes en uniforme. Parce que malgré tout, nous sommes toujours là. Parce que nous continuons le combat.

Bobette n’est pas brisée. Le collectif opposé à la brutalité policière n’est pas brisé. La résistance n’est pas brisée. Que les flics se le tiennent pour dit. Au contraire, leurs tentatives d’intimidation ne font que renforcer notre conviction que notre combat est nécessaire et doit être mené jusqu’au bout, envers et contre tout.

Nous savons qu’à travers notre camarade, c’est tout le mouvement contre la brutalité policière et contre les injustices du système capitaliste dans lequel nous vivons qui est la cible de cette répression. Ce n’est qu’un exemple type des innombrables personnes qui ont été blessées, arrêtées, intimidées par la police parce qu’elle manifestaient pour que les choses changent. C’est pourquoi nous appelons à tous les groupes, collectifs, organismes, avocats, médias indépendants et personnes concernées à signer cette déclaration contre le profilage politique et l’intimidation des personnes qui militent pour la justice sociale. Non à la criminalisation de la dissidence!

Pour endosser, veuillez écrire au cobp@riseup.net avec en-tête ''endossement pour Bobette''

(1) http://www.clac-montreal.net/solidarite_bobette
(2)http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/faitsdivers/archives/2014/06/20140618-143548.html
(3)Mathieu Brassard, matricule #6070

***********************************************************

ENDOSSEMENT:

Anarchopanda
G.A.P.P.A.
Le Collectif Opposé à la brutalité policière (COBP)
La Convergence des Luttes Anticapitalistes (CLAC)
Le Montreal Sisterhood
Maxence Valade
Benoit Valiquette
Guelph Anarchist Black Cross
Steve Chapados
ACAB média
Francois Thiffault
The Love Police
CUTV News
Le Café Aquin
Marcos Ancelovici
Association pour la Liberté d'Expression
99%media
Simon Lussier
Les Alter Citoyens
Martin Godon
Julie Delisle
Martin Fontaine
Étienne Quintal
Olivier Roy
Annie Jubinville
Giaps Pairs Aidants
Les Hyenes en Jupons
Coalition Contre la répression et les abus policiers
Anne-Marie Gallant
Alexis Lafleur-Paiement
Amira Bensahli
Myriam Faraj
Karine Chagnon
Stéphane Géhami
Samer Beyhum
Etienne Lavigne
Nick Paré
Nathalie Montero Zubieta
Mary Ellen Davis
Syndicat Industriel des Travailleuses et Travailleurs (SITT)
Industrial Workers of the World (IWW)
Sophie Beaudoin-Dion
Mathieu Lavallée
David Widgington
Artéfacts d'un Printemps québécois Archives
Geneviève Guernier
Marie-Danielle Larocque
Pascal Bergeron
Multifemmes
Liette Vidal
Bruno Dubuc
Solidarité Sans Frontières
Librairie anarchiste l'Insoumise
Le Frigo Vert
Abby Lipman
Patrice Martel
Marie-Christine Gagnon
Mouvement Action Justice

Solidarité avec Bobette

Lors de la manifestation du 1er mai dernier, la répression policière a été brutale et plusieurs personnes ont été blessées. Bobette a été visée personnellement par des policiers du SPVM pour ses activités politiques, ils l'ont brutalisée physiquement et harcelée psychologiquement. Vous pouvez lire ici, un résumé de ce qui est arrivé à Bobette le 1er mai. Depuis, à cause de ses blessures, Bobette, qui est artiste de cirque, a dû annuler ses contrats, ce qui la prive de revenus.

résumé: http://www.clac-montreal.net/solidarite_bobette

Depuis, les policiers du SPVM continuent l'intimidation et le harcèlement physique et psychologique envers Bobette. Elle a été arrêtée, le 17 juin dernier, alors qu'elle attendait son tour pour un pro forma devant la cour municipale. Huit policiers, dont l'un de ceux qui l'ont arrêtée le 1er mai, l'ont arrêtée brutalement et c'est elle qui est accusée au criminel d'intimidation contre un policier. Cette arrestation est clairement une réponse des policiers à la poursuite de Bobette contre le SPVM.

*L'impunité policière ne peut pas continuer!*

Bobette poursuit le SPVM pour préjudice corporel, moral et matériel et elle doit ramasser 4000$ pour l'expertise médicale pour assurer sa défense. Nous lançons donc une campagne pour ramasser l'argent nécessaire pour l'expertise et pour l'aider financièrement en attendant qu'elle puisse retravailler.

*Nous faisons donc appel aux personnes, aux groupes et aux organismes pour soutenir Bobette financièrement pour sa poursuite contre la police de Montréal.*

Pour plus d'informations, vous pouvez-nous contacter à :
solidarite.bobette@gmail.com

- Pour faire un don pour la poursuite de Bobette, veuillez émettre un chèque à l'ordre de :

Convergence des luttes anticapitalistes

Veuillez indiquer "Solidarité Bobette" dans la ligne de mémo.

Et l'envoyer à l'adresse suivante :

CLAC-Montréal
c/o QPIRG Concordia
1500 de Maisonneuve O, #204
Montréal, Quebec
H3G 1N1

pour un don par paypal:
https://www.paypal.com/ca/cgi-bin/webscr?cmd=_flow&SESSION=d7dG1nfgpkS0b...

evenement benefice: https://www.facebook.com/events/675258395887467/

Liste des agents du SPVM

Voici un lien dropbox a télécharger gratuitement pour aider les personnes qui veulent retrouver soi le nom ou le numéro de matricules des policiers. Ce fichier regroupe des photos avec noms et numero de matricules de policiers, d'anti émeute, de poussins a vélo, de flics de la STM et d'undercovers! A ce servir si vous avez été victime de brutalité policière et vous voulez retracer le flic!

https://www.dropbox.com/sh/h06zd7ydv79pjp1/AAACCmmd7tVelpjfDbEuJEG9a

Fatal Encounters

A step toward creating an impartial, comprehensive and searchable national database of people killed during interactions with law enforcement

http://www.fatalencounters.org/

Il y a beaucoup de médias et de personnes qui nous ont demandé de publier le speech que nous avons fait au rassemblement pour un vrai bilan de P6 en ce 16 juin 2014, par faute de pas avoir eu de copies à donner. Alors le voici! Libre à vous de le faire circuler!

**************************************************************

Qui dit P6, dit arrestation de masse. Selon le SPVM, la...

On pourrait en parler pendant des heures et des heures de cette paranoïa, qu'on peux qualifier d'extrême, de la part des autorités envers les peuples à travers le monde. La dérive sécuritaire grandit et grandit drastiquement et pathétiquement; les médias de masse et les médias alternatifs en parlent de plus en plus, certains en profitent pour dénoncer quelques pratiques exercées de la part de...

Le rapport de la Comission Ménard est finalement disponible! Pour le moment ce n'est que de l'encre sur du papier, c'est à voir comment ce rapport va se concrétiser, dont l'ensemble du rapport blâme le travail des policiers

Rapport complet:...

(Montréal, le 14 Mai 2014) Un nouveau recours collectif contre la Ville de Montréal a été déposé en date du 5 Mai 2014 relativement à l'arrestation de masse qui s'est déroulée au tout début de la manifestation annuelle du Collectif opposé à la Brutalité Policière (COBP). Le requérant, M. Perry Bisson, faisait partie d'un groupe de médi-militants attaché à cette manifestation tuée dans l'oeuf...

Ce soir était la présentation du bilan annuel du SPVM à l'hôtel de ville. Les citoyens et citoyennes étaient invités-es à venir poser des questions. Le COBP a tiré les grandes lignes de cette soirée pour vous les partager. Pour une autre année, Marc Parent a su détourné les questions avec succès! Voici donc quelques énoncés/réponses/confidences à retenir dit par Marc Parent et de sa troupe de...

If there's one thing Montrealers love as much as hockey and gravy-covered cheese-fries, it's protesting. From the FLQ crisis in the 60s to the student marches of 2012 the people of Quebec have a long history of social uprising and civic decent. But amongst all the free-tuition pot-clanging and hockey playoff rioting, one particular annual protest has the Montreal Police (also known as the SPVM...

*english follow*

C'est sans grand étonnement que nous avons assisté hier à une autre preuve que le SPVM aime dépenser du cash à mobiliser des dizaines et des dizaines....et des dizaines de flics (bravo Marc Parent....) pour un simple rassemblement qui a été qualifié de manifestation statique (???) par les merdias. Il ne manquait que la cavalerie et l'hélicoptère et on s'aurait cru dans...

*english follow*

LE COBP et l'ASSÉ vous invitent à un rassemblement de solidarité envers les victimes de la brutalité policière dans nos manifestations. Nous invitons toutes les victimes, les éclopé-es et les blessés-es du bras armé du SPVM à être présents-es! Et évidemment à tous ceux-celles qui veulent dénoncer la brutalité policière, cette brutalité policière qui nous pue au nez!...

Syndicate content